Le guide de votre bien-être à domicile

Literie

Le lit à eau : un plongeon au pays des rêves

femme dormant

© Domenico Gelermo - iStockphoto

Très peu répandus en France alors qu’ils connaissent un formidable succès outre atlantique depuis plus de 20 ans, les lits à eau intriguent : explications.
  1. Un lit novateur ?
  2. Pourquoi un matelas à eau ?
  3. Comment fonctionne un lit à eau ?

Un lit novateur ?

Et bien non, le lit à eau n’est pas une nouveauté, cela fait au moins 3 000 ans que l’homme se détend sur l’eau. Les Perses dormaient déjà sur des outres en peau de chèvre, remplies d’eau et réchauffées simplement au soleil. La méthode a ensuite connu un certain succès aux Etats-Unis, au milieu du XIXème siècle pour soigner certaines pathologies. Mais c’est bien dans les années 1960, que le lit à eau devient une vraie solution de confort, la peau de chèvre étant remplacée par des enveloppes en PVC. Néanmoins ces premières versions présentaient deux inconvénients majeurs : il n’était pas facile de les équiper de draps et encore moins aisé d’y rentrer ou d’en sortir. C’est au début des années 1990 que les contours en mousse apparaissent et rendent moins périlleux les mouvements. Aujourd’hui, les lits à eau sont équipés de membranes qui améliorent considérablement leur durée de vie.

Pourquoi un matelas à eau ?

Le matelas à eau est avant tout une solution de confort pour votre dos . Elle repose sur un concept simple : ce n’est pas au dos de s’adapter au matelas mais au matelas de s’adapter à votre dos. Avec un matelas à eau, vous ne subissez plus les conséquences des points de pression. Dans ce type de lit, vos pieds sont naturellement surélevés, la circulation sanguine s’en trouve améliorée, vous ne ressentirez plus de fourmillements dans les bras au réveil à cause d’une mauvaise position. Le sommeil est également amélioré : plus de positions inconfortables, donc moins de mouvements et autres retournements. Par ailleurs, le lit à eau étant chauffé, vos muscles seront détendus et toutes les tensions de la journée évacuées. Un matelas à eau est imperméable, cela représente un inconvénient de taille, parce qu’il ne respire pas et ne peut évacuer le demi-litre d’eau perdu chaque nuit par un dormeur. Il faut donc utiliser un protège matelas en laine, bien absorbant à aérer quotidiennement et à nettoyer très régulièrement. Par contre, le matelas n’attire pas les acariens et sera donc très apprécié des allergiques. Il faut tout de même compter entre 2 000 et 5 000 euros pour s’équiper s d’un lit à eau.

Comment fonctionne un lit à eau ?

Ce type de couchage est devenu un véritable concentré de technologie. Alors ne craignez pas la houle et le mal de mer : la stabilité est assurée par des couches de fibres. Certains modèles sont pour leur part compartimentés pour retenir l’eau. De petites ouvertures lui permettent heureusement de circuler, et au lit de garder son intérêt. Un lit à eau est bien plus qu’un simple sac plein d’eau. Tout est d’abord conçu pour éviter qu’il ne se perce et que votre chambre à coucher se transforme en annexe de la piscine. Le lit est composé également d’une structure de soutien qui permet de répartir le poids du matelas. Le système de chauffage électrique est, quant à lui, parfaitement isolé dans une chambre étanche. Aucun risque donc de contacts entre l’eau et l’électricité.