Le guide de votre bien-être à domicile

Literie

Technologies du sommeil : une literie High-tech

femme dormant

© Domenico Gelermo - iStockphoto

Les spécialistes du sommeil ont dû passer quelques nuits blanches à développer des technologies de pointe pour votre confort nocturne. Les dernières innovations font de votre lit un modèle d’innovation.
  1. Quand le lit se redresse
  2. Le lit à la pointe de l’innovation : tendances

Quand le lit se redresse

Dans le petit monde de la literie, le couchage TPR s’est imposé depuis plusieurs années déjà. TPR, en langage courant, cela signifie Tête et Pieds relevables. Cette technologie n’est évidemment plus marginale tant nos modes de vie ont évolué. Car nous ne faisons plus que dormir dans notre lit. Alors que tout s’accélère autour de nous, que le stress prend une place toujours importante dans le quotidien de nombreux ménages, les moments passés dans notre couchage préféré doivent être d’intenses instants de relaxation. Et comme nous manquons de place, pour éviter d’investir dans un fauteuil supplémentaire, les chercheurs ont automatisé les lits pour qu’ils deviennent de confortables sièges le temps de regarder la télé ou de déguster un petit plateau repas. Qui plus est, les lits à tête et pieds relevables sont des solutions idéales pour les personnes souffrant de troubles de la circulation sanguine. Les pieds légèrement surélevés permettent un meilleur retour veineux. Attention cependant à ne pas trop relever les pieds. Les médecins angiologues préconisent de garder les talons sur le même plan que le c½ur. Il va de soi qu’à l’ère du tout automatique, inutile de presser un levier ou de tourner une manivelle pour donner la forme souhaitée à son lit TPR. Tout se dirige grâce à une télécommande qui vous permet d’ajuster sans efforts votre lit à votre confort. Véritable vague sur commande, les lits TPR les plus récents ont gagné en souplesse et en modularité pour répondre à toutes vos envies. Toutefois, le choix d’un lit articulé ne s’improvise pas, il faut bien évaluer vos besoins et vos moyens car l’offre est de plus en plus large. Quoi qu’il en soit, il est impératif de prendre un matelas flexible compatible avec le sommier mécanisé. La technologie a un prix : les combinaisons matelas plus sommier coûtent au minimum 2 000 euros pour une solution de qualité. Les versions haut de gamme se vendent autour de 5 000 euros. Si les premiers modèles de TPR ressemblaient tristement à des lits médicalisés, leur démocratisation les a fait tomber dans le monde du design et de la mode. Toutes les installations techniques se fondent dans un habillage en bois, une décoration en métal ou derrière les motifs d’une tapisserie.

Votre matelas, un condensé de technologie

Rien n’est laissé au hasard dans un matelas, chaque centimètre carré est pensé pour servir votre dos et respecter votre corps. Les principales technologies employées sont la mousse, le latex et bien sûr les ressorts. Le latex peut être aussi bien d’origine naturelle (l’hévéa) que réalisé par des procédés synthétiques. Dans les deux cas, c’est une matière haut de gamme qui apporte une forte densité au matelas. Il se distingue par sa capacité à reprendre sa forme originelle (ce que les vendeurs appelleront souvent la résilience), sa très grande souplesse et la précision qu’il apporte en termes de soutien. C’est une matière très utile pour s’assurer une bonne indépendance de couchage. Les densités des matelas en latex sont comprises entre 50 et 85 kg au mètre cube. Le latex présente également des qualités sanitaires non négligeables. En plus de posséder des vertus hypoallergéniques naturelles, il est souvent bien alvéolé, offrant ainsi une bonne aération et las faculté d'évacuer correctement l’humidité accumulée pendant la nuit. D’autres matelas sont équipés de mousse polyuréthane. La qualité générale est inférieure à celle des matelas en latex mais le coût s’en ressent. Faciles à manipuler et offrant de bonnes qualités de souplesse, la mousse est un matériau léger qui se décline en plusieurs densités allant de 25 à 60 kg par mètre cube. Au-delà de 35 kg/m3, le matelas sera considérés comme étant équipé d’une mousse de Haute Résilience : le confort et l’indépendance de couchage s’en ressentiront logiquement. Autre technologie utilisée dans les matelas, le ressort reste une valeur sûre pour la literie. Il en existe différentes sortes : très adaptés aux personnes souffrant de surcharge pondérale pondérale, les ressorts biconiques comme leur nom l’indique ressemblent à deux cônes reliés par leur pointe. Ils offrent un accueil progressif et dynamique. Leur réactivité est également intéressante pour les personnes qui ont le sommeil agité et qui bougent beaucoup pendant la nuit. Ils seront préférés aux ressorts cylindriques qui proposent un accueil et un soutien d’un seul tenant. Pour l’indépendance de couchage chère aux couples qui veulent préserver la paix des ménages, les ressorts ensachés permettent un soutien individualisé du dormeur. Pour un couchage bien ferme, les ressorts à fil continu seront ici préférés.

Le lit à la pointe de l’innovation : tendances

Toujours en quête du lit idéal, le secteur de la literie ne cesse de chercher toujours plus de confort et d’apporter des réponses aux nouvelles problématiques du bien-être. Le lit dans sa globalité est repensé autant dans sa fonction que dans sa forme et au travers des matériaux utilisés. Des études cliniques sont menées sur le confort allergique et l’on se tourne de nouveau vers les matières naturelles pour garnir vos matelas. Des matières nobles surprennent (soie, cachemire, lin…) et se mêlent aux fibres exotiques comme le bambou qui trouvent également place dans les matelas. La forme des cellules est aussi repensée pour trouver le modèle idéal pour faire respirer votre lit et évacuer l’humidité. Dans le même esprit, des produits habituellement utilisés par l’industrie cosmétique, et notamment dans le bio, s’immiscent dans la composition des tissus. Ainsi, l’on retrouve de l’Aloe Vera pour ses vertus sur la peau : votre lit se transforme en véritable masque de beauté ! Les chercheurs travaillent également à des moyens de récupérer la chaleur du corps pour la restituer progressivement et garantir en permanence une température idéale au dormeur, entre 16 et 18°C. Nous l’avons vu, le lit Tête et Pieds Relevables (TPR) n’est plus une nouveauté. Néanmoins, lui aussi profite d’un sérieux lifting en devenant un véritable lit massant. Si tout cela continue, il va être de plus en plus difficile de sortir de sous la couette… L’innovation, c’est aussi savoir répondre aux évolutions. Et la plus frappante des évolutions en matière de literie, c’est le changement de taille. Nous sommes en effet de plus en plus grands (et de plus en plus lourds) l’industrie s’adapte et propose de plus en plus de lits « grandes tailles ». Un couchage de 160 cm par 200 cm n’a plus rien de surprenant. Les hommes ont pris 11 cm en 40 ans et les femmes ont grandi de 8 cm, mais au-delà de cette croissance globale, il y a aussi un phénomène social de recherche d’espace qui explique la tendance à se tourner vers des lits de 2 mètres par 2.