Le guide de votre bien-être à domicile

Literie

Actualités

Antibactérien Triclosan : haro sur les produits d’hygiène

Parue dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), une étude américaine met le point sur les effets nocifs de l’antibactérien Triclosan largement utilisé dans les produits d’hygiène de base comme les savons, les déodorants, les baumes à lèvres, les dentifrices et les rince-bouche. Il fait également partie des composants des matières utilisées pour la confection des gammes de literie, de jouets et de vêtement.

Déjà reconnu comme perturbateur endocrinien, le Triclosan infecte également la fonction musculaire et concerne surtout le muscle cardiaque. Reconnue principalement pour ses capacités insecticides, cette substance a toujours été utilisée depuis 40 ans et les scientifiques ont retrouvé ses traces dans les cours d’eau et certains organismes vivants. Chez l’homme, un taux concentré a été analysé dans l’urine, le sang et le lait maternel tandis que les données de l’ US Centers for Disease Control and Prevention ont démontré que 75% des Américains de plus de 5 ans en ont dans l’urine.

Dirigée par Isaac Pessah, une équipe de l'Université de Californie à Davis ont réalisé que les cellules musculaires individuelles de souris et de poissons exposées à une dose de Triclosan comparable à celle des humains ont prouvé une réduction de la contraction musculaire au niveau des cellules des muscles squelettiques et cardiaques.

Plus concrètement, un test des capacités des animaux a démontré chez les souris une baisse de 25% de la fonction cardiaque 20 minutes après l’exposition et 18% de force de préhension après 1 heure d’exposition. Chez les poissons, la capacité à nager diminue après 7 jours d’exposition.

Les chercheurs mettent donc en garde les personnes victimes d’insuffisance cardiaque car le Triclosan pourrait engendrer des effets importants.